22.12.2014

Encore une belle histoire de solidarité vigneronne

La dernière crue de l’Aude, le 30 novembre dernier, a submergé les vignes, de la cuvette des Crouzettes à la Souquo, dans la plaine. Heureusement, la montée des eaux n’a pas eu d’effet dévastateur et seules, quelques parcelles en bordure de la rivière, à la Païssière, ont eu besoin d’être nettoyées des détritus charriés par la rivière.solidarite-vigneronne-bis.jpg
Depuis la cave coopérative Néotera, via le syndicat des vignerons, la solidarité s’est rapidement mise en place à pour venir en aide à Bruno Martinez et à Gilles Julien dont les vignes, en première ligne, ont subi quelques dommages.

Arrivés en force - une bonne trentaine - les viticulteurs d’Ouveillan et de Sallèles ont, en quelques heures, redressé les piquets couchés par les flots, nettoyé les fils de fer et enlevé branchages et déchets.

C’est autour d’un solide petit-déjeuner que ces moments d’entraide ont trouvé leur aboutissement. Une fraternité vigneronne qui a fait chaud aux cœurs de Bruno et Gilles.

 

14:41 Publié dans Inondation, Viticulture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidarité |  Facebook | | |

16.12.2014

Les viticulteurs s'impliquent dans la vie municipale

Une vingtaine d’exploitants agricoles étaient en mairie dernièrement, invités par Yvan Ripollès, lui-même viticulteur, pour la mise sur rails du comité extra-municipal agriculture qu’il a accepté de piloter à la suite des dernières élections.

P1180651 (Copier).JPGD’entrée, le doigt a été mis sur la définition et le rôle du comité, à savoir une instance consultative mais non décisionnaire  qui réfléchit et propose des actions en lien direct avec la profession. Yvan Ripollès a demandé à quatre à cinq exploitants de l’aider dans sa mission afin qu’ils « servent de courroie de transmission » en faisant remonter les problèmes rencontrés sur le terrain. Il appartiendra ensuite au comité de proposer à la municipalité, en l’occurrence à Julien Blain, adjoint aux travaux et à l’agriculture, et par ailleurs viticulteur, les doléances recueillies et les réflexions pouvant éclairer les choix des élus.

Cette mise en place a fait émerger deux thématiques sur lesquelles aura à travailler le comité qui sera aidé administrativement par la municipalité.. À savoir la remise en état des chemins communaux, voire leur aménagement, et la nouvelle station de lavage dont on sait qu’elle est  inscrite dans les projets municipaux et pour laquelle les viticulteurs ont fait part de leurs attentes, de son implantation et accessibilité à sa double fonction de nettoyage et de remplissage des matériels utilisés, en passant par un circuit fermé ou non de l’alimentation et la clôture de l’aire.
 
 

06:00 Publié dans Mairie, Viticulture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : comités |  Facebook | | |

06.12.2013

La protection de l'aire d'alimentation du captage de Granel s'impose

   P1150600-bis.jpg    Fabrice Lumière entre Laura Bry du GN et Corinne Gondal chargée d'études

Préserver le puits de « Granel » afin que les Ouveillanais boivent une eau potable de qualité est un enjeu de santé publique pour le Grand Narbonne qui, depuis trois ans, s’emploie à restaurer l’aire d’alimentation du captage, des contrôles sanitaires ayant mis en évidence des traces de nitrates et de pesticides.

Il est bon de rappeler que le puits est situé au lieu dit Las fenestros sur la commune de Sallèles d’Aude et alimente depuis toujours celle d’Ouveillan. Une première étude a délimité l’aire d’alimentation qui couvre quelque 1500 ha répartis sur Sallèles d’Aude, Ouveillan, Argeliers, Ginestas, Mirepeïsset et Bize-Minervois. Et qui a montré la vulnérabilité de 70% de la zone, très sensible à l’infiltration.

L’objet de la réunion du 28 novembre, à la salle des fêtes de Sallèles d’Aude, était de présenter aux acteurs agissant sur la qualité de l’eau captée, collectivités, agriculteurs et particuliers le programme d’actions pour la protection du captage.

Le plan proposé sur cinq ans recommande des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement - en ligne de mire certains produits phytosanitaires - ainsi que non agricoles telles les pressions  liées, par exemple, à l’entretien des espaces verts.

Parmi les autres actions préconisées et parce que « les solutions préventives ont un coût moins élevé que les solutions curatives » a dit Fabrice Lumière, responsable eau et assainissement du Grand Narbonne, l’on relève la mise aux normes des points de remplissage communaux (réalisé à Ouveillan), la limitation des forages, la protection du réseau des fossés ou encore la gestion efficace des effluents. Figure aussi dans ces mesures préventives, basées sur le volontarisme, une cohérence des documents d’urbanisme qui implique une surveillance du marché foncier sur l’aire.

P1150602-bis.jpgLes viticulteurs présents dans la salle ont pointé l’approche économique qu’implique la mise en place de nouvelles pratiques agricoles, même si ces dernières pourront être accompagnées financièrement, arguant qu’ils obéissent déjà à des cahiers des charges exigeants.  
Étaient représentées les communes d'Argeliers, Mirepeïsset et Ouveillan.

Il faudra d’autres réunions avec un plus grand public à se sentir concerné pour que le message passe, pourtant clair : il est nécessaire de réduire la pollution de l’aire, et de toutes les aires en général,  si l’on veut consommer une eau de bonne qualité. 
       
  
 
 
  

20:48 Publié dans Mairie, Viticulture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : environnement |  Facebook | | |

23.11.2013

Vin, polars et chansons, une heureuse osmose au domaine des 7 Écluses

P1150425 (Copier).jpg« Ce soir, dans le cadre des animations de la bibliothèque municipale et sous l’idée et l’impulsion de Maryvonne Périer, nous allons rapprocher un vigneron talentueux, Jean-François Ramond, et un auteur local, Daniel Hernandez, au succès reconnu, qui a placé en toile de fond de plusieurs de ses romans, sa région et le monde du vin. »

P1150430 (Copier).jpgCette phrase, tirée du discours de Danielle Dura, la première adjointe, résume l’esprit de la manifestation qui a fait la part belle à deux personnalités ayant en commun le souci du résultat de leur travail et qui ont eu à cœur de le présenter aux invités regroupés au cœur même du domaine des 7 Ecluses.

P1150441 (Copier).jpgDes invités qui dégustèrent les nouveaux fleurons de la cave, Pierre-Jean et Val de Cesse, des vins qui ont bénéficié d’une très longue cuvaison et d’un vieillissement en barriques neuves. Interrogé sur la dernière récolte, le vigneron l'a qualifiée de normale et se présente, quant à elle, comme un « joli millésime quoique un peu particulier en raison des conditions météorologistes ».

P1150450 (Copier).jpgDaniel Hernandez a fait œuvre d’historien en brossant, à l’aide de diapositives, l’histoire vigneronne du Languedoc-Roussillon, projetant expansion du vignoble, boom économique, arrachages définitifs, essor et déclin des caves coopératives mais aussi disparition virtuelle du vignoble qui sert de décor à son polar Mortes moissons.

Cette approche de son travail - une dizaine de polars qui mêlent fiction et réalité - a fortement intéressé l’assistance qui a découvert un auteur captivant, attaché à un environnement qui lui sert pour nourrir ses intrigues policières.

P1150433 (Copier).jpgLe groupe musical De cinq à sept a servi de fil rouge à la soirée en interprétant un répertoire de chansons adapté au site, s’alliant agréablement au goût du vin et de la lecture.

 

17.10.2013

Les métiers de l'agriculture expliqués aux demandeurs d'emploi

P1150025 (Copier).jpgDernièrement en mairie, ils étaient douze demandeurs d’emploi à participer au petit-déjeuner de l’emploi, initié par le centre social les Passerelles sur le thème du métier agricole.

Ils ont bénéficié des avis éclairés de professionnels qui, tour à tour, ont listé les formations qui existent et les possibilités d’intégrer les filières pourvoyeuses d’emploi.

Éliane Pieroni, de Coop de France, a témoigné de la forte implication des coopératives agricoles dans le maintien et le développement de l’emploi dans les territoires. A ses côtés Jean-Pierre Martre, directeur de la cave coopérative de Ventenac-d’Aude, a été interpellé sur le travail saisonnier qualifié dans le milieu des caves de vinification. Autres interlocuteurs, Fanny Canet, de la chambre d’agriculture de l’Aude, qui aide à bâtir un projet, et Fabienne Tricoire, d'Adema, qui a déroulé les étapes permettant de bénéficier de la structure dont elle est conseillère.

Pour terminer, Célia Cervesato, de la Maison du travail saisonnier du Grand Narbonne, a présenté le projet qui sera opérationnel au printemps 2014. Il concerne le recrutement, la formation et la fidélisation des saisonniers dans le domaine particulier de l’oenotourisme.

Aux attentes et difficultés des demandeurs d’emploi, des pistes ont ainsi été proposées par les professionnels, de quoi permettre d’espérer dans un pénible contexte social. 

 

31.08.2013

Le marché des potiers met aussi les produits du terroir à l'honneur

Vins, jus de fruits et huile d’olive du terroir étaient, cette année encore, à l’honneur sur le marché des potiers. Fleurons de l’économie locale, ils ont été appréciés par de nombreux visiteurs pour qui le passage par les stands a été un agréable moment.

P1140841 (Copier).jpgLe stand de l’Herbe Sainte a connu une belle affluence et la famille Greuzard avait le sourire. Les vins du domaine, qui se déclinent en vins IGP Pays d’Oc et appellation AOP Minervois, offre une gamme complète et performante qui répond aux attentes des acheteurs.

Mireille Greuzard est omniprésente sur les marchés et les foires pour proposer des produits qui respectent les règles de la culture raisonnée, tel le Noble Gold, « une friandise » affirme le Gault et Millau. Une présence qui, associée à une fréquentation croissante tout au long de l’année du caveau de dégustation et à une politique dynamique  de recherche de nouveaux marchés permettent d’espérer en une plus grande renommée du domaine.

 

P1140842 (Copier).jpgAutre stand, celui de Somail Fruits, qui invitait à déguster les saveurs des jus et nectars de grande qualité élaborés avec les fruits récoltés dans ses vergers, ce qui lui permet de contrôler le produit de la récolte à la mise en bouteille.

Sans oublier les suaves huiles d’olive du domaine de Truilhas, qu’elles soient lucques, picholines ou olivières, pour compléter cette belle palette de produits locaux. 
  

27.07.2013

Le désherbage mécanique a le vent en poupe dans les vignes

Le 11 juillet dernier, la fédération des Cuma du Languedoc-Roussillon a organisé avec succès une manifestation ouverte à tous  les viticulteurs, qu’ils soient en Cuma ou non. 

P1140648 (Copier).jpgLe premier temps fort s’est déroulé dans la salle des fêtes où les participants ont été accueillis par le Sallèlois Jean-Marie Santacreu, président de la Cuma la Vigneronne et membre du conseil d’administration des Cuma de l’Aude, et Julien Blain, viticulteur et adjoint au maire, délégué aux travaux et concerné dans l’entretien des espaces publics et la préservation de l’environnement.

Sur le thème, les aires de remplissage, de lavage des pulvérisateurs et traitement des effluents phytosanitaires, les différents intervenants ont mis en avant les Cuma comme étant la solution pour protéger l’eau et mettre leurs équipements aux normes.

Les différents types d’aires et les possibilités de réalisation ont été présentés par Sonia Causse, de la Chambre d’agriculture de l’Aude. Quant à Guy Bondouy, il a témoigné de l’expérience de la Cuma  qu’il préside dans l’Ouest audois. La table ronde s’est terminée autour des dispositifs d’aides technique et financier.

P1140650 (Copier).jpgLes nombreux participants se sont rendus  ensuite dans les vignes pour assister à une démonstration de matériels d’entretien du sol en viticulture, interceps, tondeuses, cadres et pulvérisateurs à disques. Une dizaine de marques était présente.

P1140654 (Copier).jpgL’objectif étant de favoriser les bonnes pratiques grâce à une meilleure connaissance de la réglementation et des techniques innovantes. Un objectif qui s’inscrit dans la suppression des désherbants et le retour du travail du sol.
 


 

06:00 Publié dans Associations, Viticulture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuma |  Facebook | | |