22.12.2014

Encore une belle histoire de solidarité vigneronne

La dernière crue de l’Aude, le 30 novembre dernier, a submergé les vignes, de la cuvette des Crouzettes à la Souquo, dans la plaine. Heureusement, la montée des eaux n’a pas eu d’effet dévastateur et seules, quelques parcelles en bordure de la rivière, à la Païssière, ont eu besoin d’être nettoyées des détritus charriés par la rivière.solidarite-vigneronne-bis.jpg
Depuis la cave coopérative Néotera, via le syndicat des vignerons, la solidarité s’est rapidement mise en place à pour venir en aide à Bruno Martinez et à Gilles Julien dont les vignes, en première ligne, ont subi quelques dommages.

Arrivés en force - une bonne trentaine - les viticulteurs d’Ouveillan et de Sallèles ont, en quelques heures, redressé les piquets couchés par les flots, nettoyé les fils de fer et enlevé branchages et déchets.

C’est autour d’un solide petit-déjeuner que ces moments d’entraide ont trouvé leur aboutissement. Une fraternité vigneronne qui a fait chaud aux cœurs de Bruno et Gilles.

 

14:41 Publié dans Inondation, Viticulture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidarité |  Facebook | | |

04.12.2014

Un dimanche pas comme les autres!

Au petit matin, après l’alerte météo à la vigilance, le doute était permis quant à une crue massive de l’Aude. À partir de midi, l’incertitude a fait place à l’angoisse dans les parties basses de la commune, les habitants mesurant la progression de l’eau, notamment dans la rue du moulin et l’impasse de la fontaine.

P1180642 (Copier).JPGDes habitants aux bons réflexes qui ont installé batardeaux et éloigné voitures et matériels à risque.
Heureusement, le pire a été évité grâce au bon fonctionnement du déversoir de l’allée du Gailhousty, qui a joué son rôle en répandant sans violence les flots qui avaient envahi la cuvette des Crouzettes et noyé les jardins familiaux.

P1180649 (Copier).JPGYves Bastié, les élus, le personnel municipal et les membres de la cellule de crise sont restés sur le terrain jusqu’à la décrue, une mobilisation qui a conduit à un premier bilan qualifié de positif par le maire. « La prévention a porté ses fruits » a-t-il souligné.

P1180635 (Copier).JPGAux riverains qui réclament l’abaissement ou l’allongement du déversoir, qui permettrait un écoulement plus rapide et une inondation moindre du bas du village, Yves Bastié a confirmé qu’il continue à en faire régulièrement la demande auprès des autorités compétentes, et ce d’autant plus que Cuxac d’Aude est maintenant protégé par ses digues. Toujours dans la prévention, côté Cesse cette fois, il a affirmé que l’arrêté préfectoral autorisant la construction des digues « va dans le bon sens ».

bis.jpg►Une quinzaine de personnes, personnel communal et bénévoles de la cellule de crise se sont mis au service des sinistrés de Sigean pendant deux jours. Un geste solidaire apprécié de la municipalité dévastée.
 
 

21:06 Publié dans Inondation, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

30.11.2014

Le conseil général boucle le financement des digues de Sallèles

Lundi dernier, le maire, Yves Bastié, avait de bonnes raisons d’être satisfait pour sa commune. Le projet de digues de protection côté Cesse est enfin acté!

diguesIl a eu le plaisir d’accueillir Hervé Baro et Alain Giniès, vice-présidents du Conseil général et tous les protagonistes du projet, parmi lesquels Jacques Chabaud, directeur du Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières, le SMMAR, et Alain Fabre, président du Syndicat intercommunal d’aménagement hydraulique du Minervois (SIAH), structure maître d’œuvre de l’opération et financeur à hauteur de 20%.

Le matin même, la commission permanente du Conseil général de l’Aude a donc voté une subvention de 948 286 € qui boucle définitivement le financement de la construction des digues. Le département compense ainsi la décision prise il y a quelques mois par le département de l’Hérault de réduire considérablement sa participation à cette opération emblématique du Plan d’aménagement et de protection contre les inondation (PAPI) coordonné par le SMMAR.

D’un montant total de 4,8 M€, les travaux, soutenus très significativement par l’État et la Région, commenceront en 206 et dureront 18 mois. L’année 2015 étant consacré aux acquisitions foncières et au choix du maître d’œuvre.

08:52 Publié dans Inondation, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : digues |  Facebook | | |

25.11.2014

Pour ne pas oublier la catastrophique inondation de 1999

Quinze ans après la crue meurtrière de novembre 1999, la bibliothèque municipale propose une exposition qui revient, sous forme de panneaux pédagogiques, sur les grandes étapes de l’événement qui a traumatisé les populations riveraines.

P1180409-bis.jpgL’entretien de la mémoire des risques doit perdurer et être constamment renouvelé et l’exposition fait partie de la conscience de l’aléa en rappelant tout ce qu’il faut savoir sur la crue déferlante, de la typologie des crues à la protection des espaces urbains en passant par des témoignages de sinistrés en difficulté et par l’ampleur des dégâts.

P1180418 (Copier).JPGToujours informer sur la nature et la gravité des risques encourus, c’est ainsi le but des nombreuses photos qui révèlent un tissu économique très atteint, des infrastructures ravagées, tel le pont SNCF de Sallèles d’Aude. Ne pas manquer le panneau  Vendredi 12 novembre 1999, le début de la crue.

P1180410 (Copier).JPGÀ voir jusqu’au 15 décembre aux heures d’ouverture de la bibliothèque : lundi et mardi de 17h à 18h 30, mercredi et jeudi de 16h 30 à 18h 30 et vendredi de 17h à 19h.
 

11:03 Publié dans Inondation, Livre, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bibliothèque |  Facebook | | |

23.10.2014

Grosse mobilisation pour le test annuel de l'alerte inondation

Comme tous les ans, une alerte fictive teste l’organisation de la mairie en cas de crise. Être préparé, tel est le but de l’exercice qui a eu lieu le 13 octobre et qui a réuni en mairie une quarantaine de personnes, élus, agents communaux et bénévoles de la réserve communale.

IMG_9983.jpgTous avaient en mémoire l’épisode pluvieux de fin septembre qui, causant quelque frayeur dans les chaumières, a prouvé encore une fois que la pluie, lorsqu’elle s’abat avec une telle violence, laisse peu de temps à la réflexion. Il faut agir, et vite!

Aux messages téléphoniques d’appel à vigilance s’est ajouté un porte à porte chez les habitants des zones à risques, par les équipes constituées en amont; les portes anti-inondation ont été testées, route de Saint-Marcel et chemin des Crouzettes par les services techniques.

La forte mobilisation et le rôle actif joué par chacun ont permis de réaliser le test avec efficacité.

 

09:08 Publié dans Inondation, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test |  Facebook | | |

09.10.2014

Après l'épisode pluvieux, les propositions des riverains inondés

P1180155 (Copier).JPGLa mémoire de l’eau, on connaît à Sallèles d’Aude et d’autant plus quand une pluie diluvienne s’abat avec une violence inouïe sur le village, en quelques heures seulement, un cumul d’eau volumineux de 130 à 140 mm selon les pluviomètres.

P1180145 (Copier).JPGPas d’inondation puisque la Cesse et l’Aude sont restés sagement dans leur lit en ce lundi 29 septembre mais un ruissellement inquiétant qui a dévalé la rue du Moulin ou encore la rue Jean-Clavel vers les bouches d’égout vite incapables d’évacuer cette masse d’eau.

Rue Jean-Clavel, le phénomène a été accentué par les travaux toujours en suspens. Non goudronnée, les graviers et la terre en surface ont ainsi été entraînés jusqu’au point le plus bas arrêtant l’écoulement.

P1180172 (Copier).JPGMais les riverains, dont les entrées sont en contrebas de la chaussée, mettent aussi en cause la nouvelle configuration : un trottoir trop large et une chaussée pas assez encaissée.  Ainsi, Colette Chenel, qui a eu les honneurs de France Télévisions, souligne également que les passages abaissés du trottoir devant les portes ont augmenté le risque d’inondation dans les entrées. Elle préconise qu’avant le goudronnage de la rue soit revue toute la structure de la voie. À bon entendeur!

P1180165 (Copier).JPGLes conséquences de l’épisode pluvieux, terminé entre 7 et 8 h, ont été rapidement maîtrisées par les services municipaux et les pompiers, mais elles invitent à revoir les solutions optimisées des eaux pluviales.

16:54 Publié dans Inondation, Vie quotidienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pluie |  Facebook | | |

06.08.2014

Quand l'éducation à l'environnement passe par l'art

Nath-en-anim-bis.jpgL’engagement de Nathalie Dento est de sensibiliser grands et petits à la préservation de la nature et l’éducation à l’environnement à travers l’art. Elle œuvre au sein de deux associations L’étang d’art, qui siège à Bages et Toit du monde, à Narbonne, qui proposent des animations originales, des illustrations et du graphisme, des ateliers d’arts plastiques et des sorties peinture sur le motif.

Pour l’année scolaire 2013-2014, l’association L’étang d’art a été choisie par le Smmar (syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières) pour coordonner les  projets de sensibilisation aux inondations sur la Basse vallée de l’Aude.

DSCN2464-bis.jpgCinq écoles ont bénéficié de ces programmes, Bize-Minervois, Sallèles d’Aude, Sigean, Gruissan et Montmorency à Narbonne. Au total 136 élèves de CM1 et CM2 à profiter d’accès aussi riches que variés en matière artistique, avec l’Étang d’art et Nathalie, naturaliste et entomologique avec l’association Insectes et nature de Tautavel et ornithologique avec l’association Aude Nature et Dominique Clément. Soit dix séances axées sur l’eau et les inondations.

Les élèves sallèlois sont sortis sur le terrain à plusieurs reprises pour constater les hauteurs de l’eau atteintes lors des inondations de novembre 1999 et comprendre le cheminement de l’eau sur leur commune, mais aussi pour découvrir la biodiversité des bords de la Cesse et du canal de jonction.

SDC14408-bis.jpgDes personnes ayant vécu les inondations ont même été conviées en classe pour dialoguer sur ces moments difficiles sous forme d’interviews mises en place par les enseignants. Un écrivain, Simone Salgas, est venu aussi en classe pour travailler sur l’eau et le chemin de la goutte d’eau.

Chaque enfant a reçu son propre livret retraçant les activités pendant l’année scolaire ainsi que ses créations et de nombreux souvenirs, n’en doutons pas !