02.04.2014

Le premier conseil municipal de la mandature 2014 - 2020

La séance d’installation du maire et des adjoints, présidée par la doyenne d’âge, Josette Maillard, s’est déroulée dans une ambiance quelque peu crispée, en présence d’une nombreuse assistance qui n’avait pas été attirée là par un quelconque suspense.P1160381-bis.jpg

Tout s’est passé, en effet, comme prévu : Yves Bastié a retrouvé l’écharpe tricolore qu’il porte depuis treize ans, les conseillers de la majorité ayant voté en sa faveur. Les cinq élus de l’opposition se démarquant en nommant Gilles Sancho, numéro trois de la liste Sallèles Horizon.P1160386-386.jpg

Dominique Trilles, Gilles Sancho, Silke Jacquet, Julien Blain, Roger Bataillé, Roselyne Espona et Françoise Gouot ont ensuite été élus maires adjoints, un de plus que dans la précédente mandature, justifié, a dit le maire, par l’importance que prend le hameau du Somail. Hubert Bou et Christine Bossy ont été nommés conseillers délégués. Pour ces deux scrutins, l’opposition a voté blanc.

Après avoir fait voter les indemnités des élus et les délégations du conseil municipal au maire, Yves Bastié est revenu brièvement sur une « campagne dure et déchirante » tandis que les conseillers d’opposition, Danielle Dura en tête, ont montré, par leurs interventions - et ce, dès les premiers mots du maire - qu’ils étaient bien décidés à se faire entendre.
 

Résultats

Inscrits : 1 968  Votants : 1 663  Exprimés : 1 599  Abstentions : 15, 50%

Yves Bastié (DVG) : 901 voix  56,35% 18 élus

Danielle Dura (DVG) : 698 voix 43, 65% 5 élus

20:29 Publié dans Elections, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil |  Facebook | | |

19.03.2014

Yves Bastié dévoile son programme

Les Sallèlois ont découvert samedi matin le programme détaillé d’ Ensemble, continuons, la liste menée par l’actuel maire.

La veille, ce dernier en avait brossé, en public, les grandes lignes après avoir rappelé « le bilan incontestable d’une ville qui a changé en quelques années ». Et ce, en ayant su valoriser ses points forts, patrimonial, culturel et environnemental, et réussi à mettre à niveau ses point faibles, comme la lutte contre les inondations, tout en créant les conditions d’un développement harmonieux, citant la création du centre commercial et l’accès à la propriété pour de nombreux Sallèlois.

« Le projet pour Sallèles est clair, réaliste et ambitieux, avec une priorité, l’emploi » a-t-il martelé au regard de l’ouverture des projets touristiques. Un projet qui s’appuiera sur une dizaine de commissions extra-municipales intégrant un panel de personnalités compétentes dans leur domaine.

Le développement social reste au cœur de l’action municipale avec la poursuite des nombreux services proposés, notamment ceux qui s’adressent aux personnes en difficulté d’insertion. On relève dans ce chapitre les demandes d’agrandissement de la crèche et d’accessibilité à la gestion de la maison de retraite.

Côté culture, le partenariat avec le Grand-Narbonne se poursuivra tandis qu’ont été annoncées dans le domaine tourisme et patrimoine, les créations d’une aire de camping-cars et d’un plan d’eau avec différents sports.

Yves Bastié a insisté sur le développement maîtrisé de la commune, qui passe par l'instruction des dossiers de permis de construire et du maintien des emplacements réservés du PLU. Puis, il a listé pêle-mêle l'ouverture du stade, la création d'un gymnase et l'implantation de nouvelles caméras de vidéo protection, 

 

 

08:45 Publié dans Elections, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales |  Facebook | | |

12.03.2014

Le programme de Danielle Dura

Danielle Dura et ses colistiers ont élaboré un programme qui s’appuie sur « la confiance, la démocratie et l’action » en faisant la part belle aux consultations citoyennes et aux commissions municipales élargies, aux conseils des sages et des jeunes ainsi qu’à l’accès rapide à l’information municipale grâce au site internet.

En quinze chapitres, ils proposent une « gestion assainie et constructive des finances », un « urbanisme concerté » avec notamment l’abandon de la gestion des logements sociaux communaux, confiés à des bailleurs sociaux et une « économie dynamisée » grâce au retour du délégué élu au Grand Narbonne qui en a la compétence.

Côté environnement, on relève la construction d’une nouvelle aire de lavage et la limitation des dépenses énergétiques en favorisant le photovoltaïque. On retrouve dans ce chapitre le sauvetage des platanes et l’ouverture des jardins familiaux.

L’équipe souhaite « réintégrer la totalité des structures intercommunales » citant le CCAS qui accompagnera les services sociaux du SIVU du Minervois et la situation de la maison de retraite.

Question sécurité, la vidéo protection a été jugée pertinente et sera développée, les accords entre la municipalité et le SDIS seront respectés. Quant au sujet sensible des inondations, les mesures en place actuellement seront reconduites et améliorées si nécessaire.

L’un des grands projets est la construction d’une nouvelle salle des fêtes plus adaptée aux spectacles et aux réunions. La salle Gérard Philipe et son annexe, la maison Castel, étant destinée à un gymnase omnisport pour les jeunes.

On le voit, un programme très riche qui commencera par l’initiation des futurs élus aux arcanes de l’administration territoriale, une formation essentielle pour Dany Dura qui a démarré son intervention sur ce programme de campagne.

14:03 Publié dans Elections, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales |  Facebook | | |

15.02.2014

L’heure est venue de tourner la page pour Alain Vidal

P1070238-bis.jpg

 

« La sagesse, c’est de prévoir les conséquences », cette phrase culte, Alain Vidal l’a faite sienne pour expliquer son retrait de la vie municipale après treize années consacrées aux finances.

Il met en avant deux raisons. La première, et la principale, étant de « retrouver une vie normale auprès de mon épouse». D'un naturel rigoureux et déterminé, l'adjoint aux finances a dû apprendre à accepter et à composer avec ses collègues. Sa fonction a nécessité un énorme travail de contrôle au quotidien qui s’est traduit par «la mise en conformité des écritures suite aux nombreuses erreurs laissées par nos prédécesseurs - un travail de longue haleine - et la préparation de budgets sincères ».

La seconde raison est liée « à la dégradation relationnelle entre élus ressentie au cours du deuxième mandatNous n’étions plus cette bande copains issus de SH 2001. » Il regrette, en raison des obligations professionnelles du maire, la raréfaction des réunions de bureau et de commenter : «  Bien que la porte de ce dernier ait été toujours ouverte, les infos passaient mal entre les élus, provoquant quelques dysfonctionnements au sein de la mairie». Il donne en exemple certaines décisions prises en comité restreint, citant notamment le vote du retrait de la délégation à Danielle Dura au cours d’un bureau auquel il n’avait pas été convié.

Dans toutes ces années au service de la collectivité, il passe sur la rigueur qu’il a imposée à ses collègues afin que les deniers publics soient utilisés à bon escient, « pas toujours bien perçue », pour ne retenir que les bons moments passés ensemble.

Face aux rumeurs qui mettent en avant que la maladie serait la cause de son départ, il se veut rassurant auprès de ses amis. « Je vous promets que tout va bien et que je continue à pratiquer une discipline martiale qui nécessite une excellente condition physique».

Après avoir eu une pensée pour les deux élus décédés lors du deuxième mandat et adressé un satisfecit au personnel administratif, il conclut qu’il tourne la page « par sagesse et honnêteté, car je ne veux pas faire partie de ceux qui restent par habitude ou par intérêt.»
.

16:28 Publié dans Elections, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

03.02.2014

Danielle Dura répond au maire

L’ex-première adjointe a souhaité répondre au maire, Yves Bastié, qui a déclaré, dans l'édition du 26 janvier, que le conseil municipal avait été unanime pour approuver sa décision de lui retirer ses délégations : «Il a seul, la responsabilité de cet arrêté municipal qu’il a signé le 21 janvier et sur lequel, il indique les différents qui nous opposent sur la bonne marche de l’administration municipale. »

conseilElle poursuit en signalant que leurs « différences d’appréciation ne sont pas des mystères ». Et de citer le manque d’information et de concertation sur les gros dossiers notamment d’urbanisation, des projets qui méritent l’implication de toute l’équipe municipale et non pas que cette dernière les découvre à posteriori.

Danielle Dura regrette aussi que les rancœurs politiciennes parasitent les relations entre la commune et le Sivu du Minervois ou le Grand-Narbonne : « des blocages qui entraînent perte de temps, énergie et argent. » Elle évoque le dossier de la maison de retraite qui « méritait un traitement plus souple et bienveillant de monsieur le maire » et affirme qu’une « participation plus importante de la commune au Grand-Narbonne - avec le maire toujours absent - aurait conforté Sallèles à sa vraie place dans l’intercommunalité. »

Elle qui avait en charge le dossier des inondations, suivi pas à pas, réunion après réunion, met en avant la pression des Sallèlois qui, en réunion publique, en 2012, ont obtenu l’aménagement des digues de la Cesse. Elle nous apprend qu’une seconde réunion est prévue prochainement, point de départ de l’enquête publique, ajoutant que «  cette réalisation sera la parfaite illustration de ce que peut être une intercommunalité réussie. »

Pour terminer, elle déplore « et je n’étais pas la seule au conseil » le sous-équipement de Sallèles en sport collectif au regard de la forte population jeune, clin d'oeil à une éventuelle campagne électorale.
 

 

20:23 Publié dans Elections, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil |  Facebook | | |

26.01.2014

Yves Bastié : Je me représente en 2014

C’est officiel, le maire, Yves Bastié, est candidat à sa réélection et l’a annoncé jeudi à Sallèles Horizon, le comité de soutien qui l’accompagne depuis sa première victoire en 2001.municipales

Êtes-vous prêt à reprendre le flambeau ?

« J’ai toujours la même passion pour ma commune et c’est avec une motivation toujours intacte que je souhaite continuer. Pour voir les projets que l’on a portés avec ferveur et opiniâtreté se réaliser, il faut s’inscrire dans la durée

Qu’en sera-t-il de votre équipe ?

« Douze élus repartent à mes côtés, investis de la même mission qui m’anime. La liste, qui passe de dix-neuf à vingt-trois élus, sera présentée à la population à la mi-février. Une équipe sans couleur politique dont la seule ambition est d’œuvrer dans l’intérêt des Sallèlois. L’image politique de mes débuts est désormais gommée et s’inscrit dans une plus grande sérénité dont je suis fier. Mon seul regret, c’est la défection inattendue de Danièle Dura qui envisage de monter une liste d’opposition et à qui je viens de retirer ses délégations de première adjointe avec l’accord unanime du conseil. »

Quel regard portez-vous sur le travail accompli durant vos mandats ?

« L’engagement sur le terrain a porté ses fruits. Je retiendrai le lien social largement développé par le CCAS, une vie scolaire de qualité ou encore la protection contre les inondations qui sera renforcée en 2015 par les digues de Cesse, un dossier que je suis de près. Beaucoup a été fait dans tous les domaines en instaurant une politique budgétaire prudente et rigoureuse qui nous permet d’anticiper sur les prochains investissements. »

Qu’en est-il du projet à venir ?

« La priorité est la qualité de vie de chacun alors que l’augmentation de la population nous place en 18e commune du département. Dans ce contexte, le projet pour Sallèles se situe dans la continuité et dans l’action au plus près des habitants. Je pense aussi aux deux gros chantiers à la fois touristique et économique dont l’un a fait sortir Sallèles de l’anonymat, le Village-Group, proche du Pont-Canal. Je travaille toujours à l’autre, dans le même secteur, tellement important pour notre commune. Je ne peux, également, passer sous silence ma lutte acharnée, au niveau national, à la sauvegarde nos platanes. Je terminerai en affirmant qu’aujourd’hui Sallèles d’Aude est une commune qui compte, qui se fait entendre et est souvent écoutée. »

 
  

18:24 Publié dans Elections, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales |  Facebook | | |