09.06.2010

L'art textile australien en vedette au Centre européen du patchwork

P1040149-bis.jpgDijanne Cevaal est une artiste australienne reconnue mondialement pour son quiltage machine et ses tissus teints. Invitée d'honneur du centre européen du patchwork jusqu'au 31 juillet, elle partage les cimaises de la galerie d'art avec des artistes d'Australie et de Nouvelle-Zélande dont elle a réuni et emmené les travaux dans ses bagages. Elles se prénomment Robina, Sarah, Olga, Felicity, Clare et Fiona, et proposent, comme Dijanne, des oeuvres largement inspirées par les paysages et les couleurs de leur terre natale.

Depuis une dizaine d'années, Dijanne Cevaal est une habituée de la France où ses '' fans ''assurent le succès de ses stages. Son influence est grande auprès de toute une génération d'artiste telle Christelle, elle-même enseignante en patchwork, qui assure que «  le papier glacé des livres édités par l'artiste australienne ne rend pas pleinement hommage à son travail ». Et qui ajoute que « c'est magnifique de voir de près ses tentures ensoleillées et un quiltage aussi fin et décoratif ».

Les pièces qui habillent les murs se libèrent des contraintes habituelles du patchwork traditionnel et sont représentatifs de l'art textile australien, comme le souligne Dijanne Cevaal qui préfère employer art textile que patchwork. Ces pièces, en soie, coton ou lin, sont un hommage à l'Australie du Sud-Est et plus particulièrement à Gellibrand, la terre natale de l'artiste, et à ses couleurs spectaculaires, des ocre et rouges des collines aux verts des forêts d'eucalyptus.
MEMO0047.jpg

Entre deux stages au Cep, en mai et le prochain, les 25 et 26 juin, Divanne s'est envolée pour la Syrie, un autre pays du monde où elle est au service de la création, en enseignant notamment la '' teinture transfert '' sur un tissu appelé lutradur, une matière non tissée propice à tous les essais créatifs.
En parfaite harmonie avec cet esprit '' Terres du Sud '' que revendiquent les artistes, Marie Godard a convié à leurs côtés Gérard David qui proposent ses peintures d'inspiration aborigène. Attiré par l'effet visuel des petits points, il s'est approprié la technique en utilisant l'acrylique et en y ajoutant sa petite touche personnelle. A découvrir également jusqu'au 31 juillet.

MEMO0050.jpg

 

06:00 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patchwork |  Facebook | | |

26.04.2010

Un vernissage réussi au centre européen du patchwork

P1030699-bis.jpgTous les ingrédients étaient réunis le dimanche 11 avril pour que le vernissage de la première expo du centre européen du patchwork soit une vraie réussite. Dans le beau cadre de l'ancien chai du quai de Lorraine et l'air printanier aidant, de nombreuses personnes ont répondu à l'invitation de Marie Godard, ravie de l'intérêt porté aux expositions mises en place en ce début de saison.

Dans son petit discours de circonstance, elle a dit son plaisir d'avoir à ses côtés les trois exposants. Daniel Kéo, déjà à l'aise dans cette galerie qui reçoit pour la deuxième fois ses toiles, notamment '' Manhattan '', qui interpelle toujours autant le public. L'essentiel de son travail exposé est le fruit de la rencontre d'un couturier talentueux et d'artistes peintres qui lui ont confié une de leurs oeuvres en sachant qu'il allait les découper et les reconstruire comme l'architecture d'une ville, d'une maison ou d'un corps humain. C'est ce « don » que Daniel Kéo met en avant en commentant sa démarche avec des visiteurs tout content de s'imprégner et de mieux comprendre l'artiste.

P1030702-BIS.jpgA voir, à admirer et aussi à acheter, les sculptures en fil de fer de vigne d'Alexia Carmona. Cette architecte d'intérieur, installée à Narbonne, a bifurqué vers la sculpture en redonnant une seconde vie au fil de fer de vigne, abandonné et façonné par le temps. Ses structures, qu'elles soient oiseaux équilibristes, lutins malicieux ou autres silhouettes, toujours entre rêve et réalité, s'intègrent harmonieusement dans l'environnement des oeuvres modernes qui habillent les cimaises. Légères et poétiques,elles sont un mariage entre art décoratif et sculpture.

Egalement livrées à la curiosité du public, et en parfaite adéquation avec les deux autres exposants, les vestes customisées de Christian Escabosa. Là aussi, c'est un coup de neuf qui est donné à des vêtements en souffrance.

Jusqu'au 15 mai, c'est une galerie d'art textile moderne qui est à découvrir au Cep. Le changement sera complet avec l'expo suivante : Dijanne Ceval présentera l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

P1030687-bis.jpg

 

06:00 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cep |  Facebook | | |

29.03.2010

Le tour du monde des arts textiles au centre europeen du patchwork

P1030551-bis.jpgQuand en mars, rouvre le centre européen des étoffes et du patchwork, c'est toujours un plaisir pour les visiteurs de parcourir les anciennes cuves du chai, entièrement revisitées par Marie Godard. Ces neufs cuves, patinées par le vin, illuminées par les ouvertures du plafond (qui servaient au remplissage) sont des vitrines qui racontent, pour l'année à venir, les coups de coeur et les aventures textiles de la propriétaire, qui met à profit la fermeture hivernale pour dénicher les savoir-faire textiles de la planète.

Le parcours débute par un bain de couleur bleue avec, sur les murs, des couvertures piquées en coton bleu qui sont les premières impressions textiles en France, à partir de 1709. Sur des mannequins, opposition de matière et d'âge : un kimono de soie d'un haut dignitaire chinois d'avant la Révolution côtoie un manteau-patchwork en jean, du bleu Denim (de Nîmes). Le bleu africain est évoqué par une écharpe et on remarque au sol un tissage du Guatemala et une jupe imprimée venant des ethnies du Triangle d'or de l'Asie du Sud-Est. Une belle vitrine que fait vibrer le bleu indigo et devant laquelle le visiteur s'attarde, fasciné par cette couleur communicative.

A ne pas manquer les ''tissus cousus'' de la région et plus particulièrement le chef d'oeuvre d'Annie Peyen, qui représente l'histoire de la destruction de Béziers, au temps des Cathares. Ni les tifaifai des îles de la Polynésie dont Matisse tomba amoureux et s'en inspira dans ses peintures et découpages. Plus loin, l'immense diversité des textiles de l'Inde éclate dans des patchwork aux couleurs vives, des châles de mariage et autres tissages.

Du Bénin, son dernier périple, Marie Godard a ramené l'art de la cour royale du royaume du Dahomey (ancien nom du Bénin) . Chaque souverain choisissait des allégories caractéristiques qui servaient à l'identifier, d'où des tentures avec des motifs appliqués qui sont de véritables livres d'histoire. Une de ces tentures est proche de celles que reçut Napoléon III du roi Ghézo en 1846.

Une des vitrines est consacrée aux Yi, une minorité ethnique chinoise dont la culture est en voie de disparition. Le savoir-faire des brodeuses s'exprime dans les costumes traditionnels que continuent de perpétuer les Yi au-delà de leurs frontières. On  saute, pour finir, dans le continent nord-américain, riche en tradition patchwork - à voir un crazy des années 1950 - et au Yukon, joyau du Canada, où règne la nature et les animaux. Un tee-pee, en feutre, et des ouvrages en laine bouillie sont représentatifs de ces contrées lointaines.
Au final, c'est une multitude de talents à découvrir et une source d'inspiration pour les nombreuses assidues qui fréquentent régulièrement le site.

*** A partir du 1e avril, le Cep est ouvert tous les jours de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h.P1030568-bis.jpg

 P1030571-bis.jpg

06:00 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patchwork |  Facebook | | |

22.03.2010

Daniel Kéo, génial couturier, s'expose au centre européen du patchwork

IMG_4091.JPGPour sa réouverture au public, après la pause hivernale, le centre européen des étoffes et du patchwork consacre ses cimaises aux oeuvres du couturier Daniel Kéo, qui en août 2007, avait enthousiasmé le public du CEP avec sa ''Femme en rose à Manhattan''. Une création présentée pour la première fois à Sallèles et que l'on retrouve aujourd'hui dans la trentaine de toiles exposées sous le titre ''Dans la ville''.

Daniel Kéo
Quand on interroge l'artiste sur sa démarche, notamment devant cette composition de grande dimension qui  pique la curiosité et l'intérêt des connaisseurs - est-ce du patchwork au sens technique ou de la peinture mise en patchwork, au sens esthétique? - il répond qu'en effet, il procède avec les tissus comme il le ferait avec des pigments. Des tissus qu'il connaît bien après 20 ans d'expérimentation textile dans l'univers de la mode,et dont il tire le maximum pour les marier avec les oeuvres que ses amis graffeurs et peintres lui confient.

L'expo est ainsi le fruit de rencontres intellectuelles et un dialogue avec des toiles qu'il découpe sans scrupules pour les reconstruire « comme l'architecture d'une ville, d'une maison, d'un corps humain ». Il crée ensuite des puzzles à la palette exubérante et haute en couleur qui invitent à entrer dans son univers avec pour complices Karen Thomas, Jean-Paul Bocaj ou Philippe Loubat, des peintres montpelliérains  en phase avec ses étonnantes créations.
A découvrir aussi deux toiles Les lumières de la nuit et La ville graffiti, qui donne le titre à l'expo. Elles sont caractéristiques du travail soigné de l'artiste qui conjugue haute précision et créativité.

Une expo qui décoiffe, loin du patchwork traditionnel et qui s'inscrit dans la vocation du CEP voulue par Marie Godard, faire connaître l'art textile sous toutes ses formes et les artistes de toutes sensibilités.

***Les sculptures en fer d' Alexia Carmona, complète l'expo. A noter aussi le renouvellement des cuves-vitrines qui méritent d'y revenir en particulier. A suivre donc...

*** Ouvert les samedi et dimanche de mars. Et tous les jours à partir du 1e avril, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h. L'expo est en place jusqu'au 15 mai.

P1030547-bis.jpg P1030536-bis.jpg

06:00 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patchwork |  Facebook | | |

01.01.2010

Patchwork : une expo concours pour terminer 2009 en beauté

P1030051-bis.jpgProvoquant un élan créatif sans précédent au centre européen des étoffes et du patchwork, le concours '' Sols, parquets, mosaïques, carrelages, azulejos'' , lancé il y a deux ans par Marie Godard, a connu son apothéose dimanche avec la remise des prix aux lauréates.

Les travaux des 37 artistes textiles participantes, accrochés sur les cimaises de la galerie d'art depuis le 1e octobre, ont été notés par les visiteurs. Plus particulièrement par 430 d'entre eux, qui ont eu la difficile tâche d'établir un classement des  multiples interprétations du thème par des candidates de tout l'hexagone, mais aussi d'Espagne ou de Roumanie.

Ils ont plébiscité - sans surprise - la pièce maîtresse de l'exposition ''San Marco à tes pieds'' réalisée avec maestria par Véronique Bresson. Devant cette oeuvre majeure dont l'exécution, entièrement faite main, frise la perfection, on est loin du simple violon d'Ingres. L'artiste y révèle un savoir-faire exceptionnel et une démarche purement artistique. Pour reconstituer ces mosaïques de sol en marbre de la basilique San Marco de Venise, que de points, que de patience, que de rigueur, et surtout que de temps! Il a fallu en effet 12 ans à cette passionnée, formée par Marie Godard, pour pouvoir figurer au palmarès du concours. ( VOIR BLOG DU 15 10 09 )

A la 2e place, figure Christine Moulin, et son '' Le 5e jour, Dieu créa les animaux ''. Beaucoup de regards ont été happés par le travail minutieux, à la manière des mosaïstes byzantins, de cette artiste installée à Palaiseau. Se détache ensuite '' Hippocampe '' inspiré à la roumaine Elena Chipara par le pavement du casino de Constanta, sa ville natale.
P1030053-bis.jpg

Parmi les artistes présentes dimanche, Rachel Faubert, présentait l'oeuvre commune de l'association '' Comme un mardi '' de Lespignan. Les tissus batik, ont servi à réaliser des carreaux imaginaires cousus sur une étoffe rugueuse qui donne l'illusion de la vieille pierre. Elle a été très entourée, de même que Bernadette Rouyer, d'Opoul, qui avec son '' Hypnose '' se situe dans les 10 premières places. L'impact visuel de cette construction géométrique dans des dégradés de rouge a marqué le jury ainsi que le public de passionnées qui ont entouré Bernadette la félicitant pour son usage de techniques liées à de longues traditions des arts appliqués, en référence aux typiques quilts américains.

Françoise Miconnet était là aussi avec ''Murano '', exécuté d'après une vieille photographie prise lors d'un séjour à Venise. Inscrit dans un carré, le pavement rond demande une attention particulière à la finition, et dénote une grande maîtrise déjà révélée en 2008 quand, avec ses amies '' Les sixties du Vaucluse '', elle avait fait l'objet d'une expo à part entière.

Marie Godard, ravie du succès remportée par la manifestation, a distribué, avec un plaisir évident, les récompenses, et lancé le concours 2011 sur le thème des animaux. P1030055-bis.jpg 

Fermé pour deux mois, le CEP rouvrira le 1e mars avec encore une fois, des originalités textiles venues des 4 coins du monde.

08:47 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patchwork |  Facebook | | |

14.11.2009

''Sous vos pas'', des photos en osmose ave l'expo

concours 016.jpgLe photographe audois Philippe Lagarde porte un regard original sur le monde qui l'entoure. Pour répondre à l'invitation de Marie Godard qui propose pour sa dernière exposition de l'année des oeuvres textiles ayant pour thème : Sols, parquets, azulejos...il a accroché une série de photos inédites, grand format, réalisée il y a 4 ou 5 ans.

C'est dans la rue qu'il a trouvé matière à un travail personnel.  Bouches d'égout, bouche de gaz, passage piéton, bitume, pavés anciens et d'aujourd'hui, sont les sujets principaux d' images épurées, sans fioriture, où dominent le noir et le blanc parfois rehaussées de brun et de jaune. Inscrits dans un carré, format déjà rare, les clichés témoignent d'un travail documentaire qui s'allie à une recherche esthétique.

Le point de vue est vertical, une démarche que le photographe a adopté pour toute la série, l'expliquant par l'idée qu'on remarque rarement le sol qui se déroule sous les pas : «  Voir le sol comme on ne le voit pas, à l'aplomb et sans perspective ».
Ce qu'il recherche, ce sont des effets de lumière, en jouant avec les pavés mouillés par exemple, ou plus encore, c'est créer une atmosphère dans un espace géométriquement délimité.

A voir au centre européen du patchwork jusqu'au 31 décembre. La visite est aussi l'occasion de découvrir l'extraordinaire résultat du concours qui fait l'objet de la dernière expo de l'année et de voter pour désigner les travaux gagnants.

Contact : 04 68 46 02 47

06:00 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patchwork |  Facebook | | |

29.10.2009

Les petites mains préparent leur marché de Noël

P1020812-bis.jpgEn cette fin d'année les ''Petites mains'' du Foyer culturel et sportif s'activent dans la préparation du marché de Noël qui aura lieu les 21 et 22 novembre prochains dans la salle des fêtes. Un marché qui s'inscrit dans le trentième anniversaire de l'association. Un double événement donc auquel s'attelle l'ensemble des membres actuels du bureau pour rendre hommage à ceux qui les ont précédés et présenter aux quelque 200 adhérents toute la palette d'activités proposée aussi bien aux enfants qu'aux adultes.

Sur les étals, on trouvera les traditionnelles décorations de Noël et de nombreux objets réalisés par l'atelier, des petits cadeaux originaux qui feront la joie des petits et des grands comme les doudous tout doux, la bijouterie fantaisie, les soieries ou les jolis boîtes en Bargello, une technique dérivée du patchwork. Et bien d'autres idées de cadeaux!
Les visiteurs pourront également se restaurer sur place. Un point chaud proposera crêpes et chocolat chaud.

Les personnes intéressées à exposer leurs créations peuvent, dès aujourd'hui, réserver un emplacement au 04 68 46 94 34 ou 06 71 10 50 98. Tarif : 5 euros. L'inscription est obligatoire. Attention, places limitées.

08:20 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché de noël |  Facebook | | |