20.11.2013

Des animations autour de l'eau pour la semaine de la solidarité

L’eau, ressource vitale dont l'avenir est intimement lié à celui de l’humanité, a été choisie par le centre social les Passerelles, comme fil rouge des journées consacrées à la semaine de la solidarité internationale au cœur du Mieux vivre ensemble prôné par la structure.passerelles

Pour sensibiliser le plus grand nombre aux défis que représente la gestion des ressources en eau, une exposition, le jeudi 21 novembre, de 17 h à 18 h, développera plusieurs rencontres sur le cycle de l’eau, l’Unicef et l’eau, le droit de l’eau ainsi qu’une rencontre avec les célèbres photographies de Yann Arthus- Bertrand.

Ces dernières, accompagnées de textes pédagogiques, serviront de support aux scolaires, préparés en classe à la visite, et sur lesquels comptent les organisateurs pour porter le message aux parents.

Le lendemain, vendredi 22 novembre, de 16 h à 20 h, suivront

un atelier cuisine solidaire

une présentation de l’épargne solidaire par Oikcrédit, investissement qui lutte contre la pauvreté dans les pays en développement

la projection du film du Sallèlois Jacques de Grenier, La taille, à l’issue de laquelle le réalisateur Marc Deltouret et les acteurs Jo Sallan et Abdellah Kradaoui débattront avec le public sur le thème du film : l’agriculture ici et ailleurs et l’acceptation des différences.

Les mets préparés dans l’après-midi seront dégustés en fin de soirée.

► La solidarité, c’est aussi le vide vestiaire de l’hiver, le samedi 23 novembre, de 9 h 30 à 12 h, au vestiaire municipal, rue du 4-septembre.

 

 

30.10.2013

Plein succès pour la troisième édition du marché de la cousette et du terroir

cousetteCôté salle des fêtes, c’était le marché de la cousette, côté place de la République, l’on découvrait les produits et les saveurs du terroir. Les deux ont fait bon ménage et les chalands de l’un ont profité à l’autre, et vice-versa. Un parcours croisé qui a profité à tous et assuré le succès de la journée.

cousetteL’originalité éclatait sur les stands recherchés par les cousettes. Nathalie présentait des sautoirs, pendentifs et piques à chignon, made in Oupia, créés spécialement pour le marché, qui rivalisaient avec les illustrations et sérigraphies - avec  un hommage évident à Frida Kahlo - de l’Armissanaise Marie Godichaud (ci-dessus)qui proposait aussi des colliers aux couleurs vives pour égayer les décolletés d’été ou les tenues plus sages de l’hiver.

cousetteAutre coup de cœur, le collier en verre de Bohême et cabochon de cristal réalisé par la styliste en bijoux, Patricia Blaser (ci-dessus), l’occasion des Journées vénitiennes de Servian. Pour les passionnés du fait-main, Majo se distinguait avec ses sacs de voyage et autres besaces ornés de motifs en tapisserie qui attiraient également les regards. 

cousetteOn s’est pressé autour des dentellières de Magalas qui épataient toutes les générations. Les voir au travail est fascinant et nombreux étaient admiratifs devant les œuvres tout en finesse qui naissent du maniement de leurs fuseaux.

cousetteCoup de chapeau aussi aux ateliers sallèlois. Avec Broutilles et Les petites mains du FCS, bien des possibilités s’offrent ainsi, dans la commune, à toutes celles en quête de loisirs créatifs.  cousette 

 

 
 

14.10.2013

Une expo à voir au Calvaire

P1150099 (Copier).jpgLes Grands chemins en Minervois proposent cet automne des rendez-vous culturels et des créations artistiques dans plusieurs communes de la région sur le thème des chemins de la pierre. Après des débuts dans le seul Minervois, ils s’ouvrent à présent à deux autres territoires, le Haut-Minervois et Canal du Midi en Sud-Minervois.

A Sallèles d’Aude, l’association, en partenariat avec la municipalité, organise une exposition au Calvaire. Par le biais du patrimoine, elle a pour objectif de faciliter l’accès à l’art contemporain dans des lieux touristiques.

Martine Ségala, plasticienne qui vit et travaille dans l'Aude, et Guy Frédérick, artiste sculpteur, investiront le site avec leurs œuvres, les 27 octobre, 1e, 2 et 3 novembre, et les 9, 10, 11 novembre de 10 h à 17 h 30. Une visite guidée du Calvaire complètera la manifestation les dimanches à 16 h.
 
   
 

16:48 Publié dans Expositions, Mairie, Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : calvaire |  Facebook | | |

31.08.2013

Le marché des potiers met aussi les produits du terroir à l'honneur

Vins, jus de fruits et huile d’olive du terroir étaient, cette année encore, à l’honneur sur le marché des potiers. Fleurons de l’économie locale, ils ont été appréciés par de nombreux visiteurs pour qui le passage par les stands a été un agréable moment.

P1140841 (Copier).jpgLe stand de l’Herbe Sainte a connu une belle affluence et la famille Greuzard avait le sourire. Les vins du domaine, qui se déclinent en vins IGP Pays d’Oc et appellation AOP Minervois, offre une gamme complète et performante qui répond aux attentes des acheteurs.

Mireille Greuzard est omniprésente sur les marchés et les foires pour proposer des produits qui respectent les règles de la culture raisonnée, tel le Noble Gold, « une friandise » affirme le Gault et Millau. Une présence qui, associée à une fréquentation croissante tout au long de l’année du caveau de dégustation et à une politique dynamique  de recherche de nouveaux marchés permettent d’espérer en une plus grande renommée du domaine.

 

P1140842 (Copier).jpgAutre stand, celui de Somail Fruits, qui invitait à déguster les saveurs des jus et nectars de grande qualité élaborés avec les fruits récoltés dans ses vergers, ce qui lui permet de contrôler le produit de la récolte à la mise en bouteille.

Sans oublier les suaves huiles d’olive du domaine de Truilhas, qu’elles soient lucques, picholines ou olivières, pour compléter cette belle palette de produits locaux. 
  

23.08.2013

Le marché des potiers a toujours son public

P1140849.JPG       La palette multicolore de Reindert Overduin

Événement phare de l’été, le vingt et unième marché des potiers a rassemblé, sous les ombrages de la place de la République,  trente-huit artisans de la terre qui ont proposé aux visiteurs leurs dernières créations. Leur sélection permet la découverte de nouveaux talents et assure aux curieux comme aux amateurs de céramique le renouvellement de pièces toujours uniques.

Pendant ces deux jours de plein soleil, les matinées ont été plus propices aux visites et aux achats et les exposants ont plus ou moins tiré leur épingle du jeu.

P1140845 (Copier).jpgCertains repartaient déçus, à l’image de Brigitte Chapelier (ci-dessus) de Montpellier qui, pour sa première participation, n’a pu accrocher le chaland avec ses théières, bols et saladiers élégamment tournés dans des lignes épurées et des teintes douces.

P1140848 (Copier).jpgNon loin, Marion Muselet (ci-dessus) et Ophélie Blancard, de l’atelier MademoiselleS’ Céramique étaient souriantes. Les pièces contemporaines de la première -contraste entre la terre mate de l’extérieur et les émaux colorés de l’intérieur – rivalisaient ave l’univers graphique de la seconde, original et plein de gaîté.

P1140858 (Copier).jpgNouvelle venue, Claudine Dumur,(ci-dessus) qui a pignon sur rue dans le Gard, recherche le mouvement dans ses sculptures en raku et a étonné plus d’un visiteur avec ses sérigraphies sur argile.

P1140854 (Copier).jpgQuant à Coralie Agius,(ci-dessus) installée au hameau de Cabezac, elle a réussi son marché en écoulant, avec force explications, ses poteries créées à partir de cendres de végétaux.marché,potiers
       Les animaux de Dorian Povéda
 

21:35 Publié dans Expositions, Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché, potiers |  Facebook | | |

01.07.2012

Les arts créatifs s'exposent à la bibliothèque

P1100237 (Copier).jpgJusqu’à la fin juillet, à la bibliothèque municipale, le Foyer culturel et sportif met à l’honneur le travail de ses ateliers créatifs par le biais d’une exposition de leurs plus belles créations.

P1100239 (Copier).jpgPour ceux qui ont un certain goût pour les activités manuelles, c’est l’occasion de découvrir la large palette proposée par l’association. L’on y découvre des bijoux fantaisie uniques qui donnent envie d’être portés, des foulards et écharpes en soie ou mousseline aux couleurs chatoyantes à assortir à toutes les tenues ou encore des réalisations de l’atelier couture, petits objets originaux ou très jolis tabliers avec lesquels on ne peut faire que de la bonne cuisine.

P1100259 (Copier).jpgSur les cimaises, quelques tableaux à l’huile et à l’acrylique témoignent du talent des assidus de l’atelier peinture tandis que sur les tables s’exposent l’inventivité et l’amour du travail fait main.

Lors de l’inauguration, Maryvonne Périer, la présidente du FCS s’est attachée à souligner les travaux exceptionnels des ateliers vitrail et broderie. Le premier s’est distingué en réalisant deux superbes grands vitraux qui font la part belle aux courbes, aux couleurs et à la lumière. Quant aux broderies proposées par l’atelier d’Isabelle Mallet-du-Lac, elles sont tout simplement époustouflantes.

P1100251 (Copier).jpgDenise Cochet a eu le plaisir de les commenter et d’en faire apprécier toute la technicité. Notamment une merveille de haut niveau brodée au point de Lunéville et un tableau inspiré par la peinture abstraite de Jackson Pollock.

P1100254 (Copier).jpgL’exposition est visible aux heures d’ouverture de la bibliothèque.
 

06:00 Publié dans Associations, Expositions, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fcs |  Facebook | | |

26.06.2012

Les écoliers et la guerre d'Algérie

P1100167 (Copier).jpgLa conférence de Gérard Dellus a été le point d’orgue de l’exposition sur la guerre d’Algérie proposée dernièrement par le comité local de la Fnaca. Les élèves du CM2 d’Eric Galeyrand ont participé activement à cette évocation d’une guerre longtemps restée innommée et qui figure dans leur programme d’histoire.

Brillamment et sans tabou, le conférencier a déroulé la chronologie des grands événements qui ont jalonné ce conflit sanglant, depuis la Toussaint rouge de 1954 jusqu’aux Accords d’Évian qui mettent fin à la guerre. Il n’a rien laissé dans l’ombre, soulevant ainsi le poids du silence des dernières décennies. Les inégalités sociales et économiques, la main basse sur les terres, les 2 millions d’autochtones déplacés dans des camps en 1959 et 1960, le sort dramatique des Harkis, sont parmi les thèmes développés.

Les massacres perpétrés des deux côtés, la bataille d’Alger et l’usage massif de la torture, le « je vous ai compris » du général de Gaulle ont également enrichi le propos de Gérard Dellus qui parle, au final, de « 130 ans d’aveuglement  et d’une décolonisation ratée » ainsi que de 30 000 morts côté français et 300 000 côté algérien.

P1100169 (Copier).jpgLes questions des écoliers ont permis de revenir sur l’implantation des colons et sur l’exode des pieds-noirs en 1962. Pourquoi se sont-ils installés en Algérie, qui étaient-ils ? Des questions pertinentes qui ont aussi porté sur les opérations militaires, sur les appelés dont certains aujourd’hui encore restent traumatisés et sur les attentats, comme celui destiné à André Malraux, qui atteindra gravement une petite fille dont le visage ensanglanté a frappé les élèves.

« Ne pas banaliser la guerre et tout faire pour ne pas la déclencher » a été la conclusion humaniste de Gérard Dellus qui a ensuite continué la discussion avec les élèves devant les panneaux de l’exposition.
 

21:19 Publié dans Associations, Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fnaca |  Facebook | | |