30.08.2014

Belle réunion de famille pour une cousinade

C’est une journée exceptionnelle que vient de vivre la cousinade Azalbert-Boyer. Un grand rassemblement familial de soixante-cinq personnes qui a occasionné des retrouvailles inédites, certaines d’entre elles ne se connaissaient pas ou ne s’étaient pas vu depuis des décennies.

P1180015 bis.jpgQuatre générations étaient présentes, dont tous les membres descendent d’un seul et même couple, Pascal Azalbert et Jeanne Guipaud qui ont convolé dans la commune en 1890. Ils eurent huit enfants. Ils en perdirent deux à la guerre de 14-18, Auguste, l’aîné, et Louis, et deux autres, Marie et Paul moururent en bas âge. Joseph, le plus jeune, né en 1907, eut une fin tragique, en bordure du canal. Il avait 11 ans.

Joséphine, Georges et Yvonne ne quittèrent pas le village où les deux premiers fondèrent à leur tour une famille nombreuse. Yvonne, quant à elle, s’occupa toute sa vie des petits écoliers, d’abord dans les classes enfantines puis à l’école maternelle créée en 1967 dans le prolongement de l’école des filles, derrière l’église.

img044.jpgLa maisonnette du passage à niveau, route d’Ouveillan, où s’installa Georges, reste pour Georges†, René†, Élisabeth, Lucien†, Yves (photo) et Auguste†, et leurs enfants, pleine de nostalgie par les souvenirs qui s’y rattachent.

img116.jpgJoséphine, en épousant Alphonse Boyer entra dans l’univers de la coiffure. L’activité du salon de la rue des Arts, ouvert en 1913, perdura jusqu’à fin 1982. Mimi, la benjamine de la fratrie Boyer, qui comptaient Lucien, Auguste et Jean, aujourd’hui disparus, poursuivit dans cette voie familiale, après ses parents.

Après le repas pris en commun dans la salle des fêtes, une promenade-découverte du village s’est imposée à la cousinade dans le but de s’approprier  les rues, la rue des Arts en particulier avec les anciens commerces, la boucherie Rouquet ou le bureau de tabacs Sabathé.

Guidés par les Sallèlois rencontrés, tout aussi heureux de se replonger dans le passé, les plus âgés ont eu plaisir à retrouver leurs racines.

Pour sa première édition, la journée, riche de rencontres intergénérationnelles, a eu un franc succès autour des albums de familles, des rires, de la bonne humeur et d’une belle dose d’émotion.

*** A noter les prénoms, repris de génération en génération.

 

 

18:04 Publié dans Portrait | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cousinade |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.