19.08.2014

À Amphoralis, le parcours du visiteur se veut auusi ludique

À Amphoralis, les journées estivales se déroulent au rythme des animations proposées aux visiteurs. Les vendredis du mois d’août, la visite entraînent ces derniers dans un surprenant voyage au cœur de l’artisanat gallo-romain, depuis le musée  qui abrite sous ses ailes latérales les vestiges des fours à la sculpture musicale installée au début de l’été entre l’arboretum et le jardin des potiers en passant par le bâtiment qui abrite une réplique exacte d’un des grands fours mis au jour dans les années 1970. 

P1170904-bis.jpgLa visite se poursuit sous les tentes plantées dans le parc. Elles abritent un coin lecture, avec de très beaux albums pour les jeunes, ainsi que les rideaux d’argile et les instruments de musique que les écoliers du Narbonnais ont créés au cours de l’année scolaire, sous la tutelle d’Ivan Levasseur, le potier-musicologue qui fait chanter l’argile.

P1170894-bis.jpgSous les tentes, le public découvre, en s’amusant, les jeux antiques parmi les plus populaires dans l’antiquité romaine. A l’exemple de la marelle gravée souvent à même le sol et des latroncules, jeu de stratégie dont le but est de capturer tous les pions de son adversaire - un peu l’ancêtre des jeux de dames et d’échecs actuels.P1170892-bis.jpg

Le stomachion ou puzzle d’Archimède est l’un des plus vieux puzzles connus. Il attire petits et grands  pressés de recomposer figures géométriques ou silhouettes. Quant au jeu des douze signes, très prisé sous l’empire romain et lointain descendant du trictrac, il a des règles plus ardues. Les pions se déplacent sur des lettres qui font office de cases, créant de petites maximes de six mots de six lettres au contenu souvent plaisant, qui nous livrent les préoccupations des joueurs d’alors, tel Invida puncta jubnet felice audere doctum que l’on traduit par "De mauvais coups obligent le joueur habile à bien jouer".P1170897-bis.jpg

Ces journées ludiques et pédagogiques à la fois sont reconduites les 22 et 28 août de 16 h à 19 h.

 
 

Les commentaires sont fermés.